Je suis le Torturé   

Je suis le Torturé, descendant du Retors
J’aime les corps noués et le Mal qui dévore
Des catins édentées, des bouchers mal léchés
Mesdames, officiez ! Messieurs, éventrez !

Vous ignorez qui je suis ? Idiots sans pareils,
Dans ma peau maculée coule un sang très vermeil
La haine dans mes yeux, c’est celle du Ciel
Regardez les brûler, ces orbes démentiels !

Vous ne me voyez pas ? La lumière fuit-elle
Vos sens anesthésiés ?... Voyez-vous l’Eternel ?...
Frère ! Ils ne te voient non plus ! La croix de ton fils
N’a laissé dans leur cœur aucune cicatrice…

Alors pleurez, enfants ! Car votre Père est mort
Des cimes du ciel sa voix résonne encore ;
Mais vous l’ignorez, tout comme l’appel du sol
Pourrez-vous à nouveau adorer des Idoles ?