Le Rouge et le Noir

Rouge est le sang, rouges sont les cerises de Clément
Noirs sont les desseins de ces fous, de ces déments
Le monde hurle, agonisant et hélas personne ne l’entend
Sourd est notre cœur, que fait-elle donc notre âme d’enfant?

Innocence et pureté,
Paix et liberté
Ses mots nous sont-ils étrangers ?

Rouge est le cœur d’un patriote, d’un camarade qui chante
Noire est la répression de ceux qui au nom de liberté chante
N’entends tu pas ton peuple gémir et pleurer,
Il y a voilà plus de cent ans,
Aveugle et muet, nous avançons sans nous retourner,
Alors, on se ment,

Je rêve de vert et de jaune, de bleu et de mauve,
Je rêve de parfums d’Orient, de couleurs fauves,
D’un idéal humain, de ces âmes que l’on sauve,
De nous unir, et ensemble détruire ces portes closes,

Je rêve de l’arc en ciel, je rêve du miel,
Je rêve de m’envoler, d’avoir à la place des bras des ailes,
De naître à la vie tel cet oiseau jeune et frêle,
De plus voir de corps morts, de visages blêmes

Rouge, rouge est la couleur de la passion, du désir,
Noire, noire est la nuit où les étoiles ne cessent d’écrire,
Nos vœux les plus secrets, les plus fous,
Je rêve que je puisse rêver encore et toujours.