Recueil inachevé

J’ai passé des années et des mois
À rêver, de publier et écrire le recueille ;
La mal chance, la déprime comme un cercueil
Le manque d’aide solitude et le désarroi,

Ma langue maternelle n’est pas le français
Ma couleur est claire, blanche n’est pas foncée,
Je suis le citoyen de la terre prononcent plusieurs style
Lisent plusieurs livres et cultures qui défilent ;

Par instinct sur le chemin de la vie
Je ne prétends pas être un poète ou un Messie ;
Je suis le fruit de l’amour de l’humanité,

Mon écriture c’est le quotidien tout seul je la décode
Je la ressens mon chagrin ma joie mon ode ;
La manière la technique ne compte pas c’est La vitalité.