Mon tableau

Je te dessine dans mon cœur
Comme les champs le coquelicot les fleurs
Tu es d’une jeunesse d’ange printanière ;
Les souvenirs me hantent dans ces clairières

J’ai laissé l’atelier la peinture en désordre
Tu m’as quitté ou aller ou se rendre,
Le manque l’absence est amer
Mon étoile de joie mon repère ;

L’art ma nier tous est fini
Le sort aujourd’hui content qui rit
C’était l’histoire de deux hirondelles ;

La prose les rimes sur mes pages
Ta silhouette qui reste comme une image,
Je te dessine sur le tableau.