La tombée de la nuit

Je suis resté dans ce coin sombre
Parmi les murs parmi les ombres
Seul avec cette lune avec la nuit
Au bout de la rue seul je m'ennuie

Avec ces papillons attirés par la lumière qui s'enfuit
Comme un parfum de musc et d'ambre
Je comptais les heures et les nombres
Avant de tomber du ciel la pluie

En attendant ce hasard qui ne vient plus
J'ai pris mon livre j'ai lu
Quelques lignes quelques passages

En attendant ce monsieur ce présage
Il est là il est venu
Mais à travers son visage je n'ai rien su.