L’oiseau d’automne

Il pleut comme des larmes grises
Le ciel est morose les nuages tristes,
La mélodie des gouttes d’eau qui glisse
Sur la terre les sentiers le chemin la piste ;

Le cœur aussi vide et mélancolique ;
J’attends l’oiseau d’amour beau et fantastique
Les arbres perdent leurs feuilles jaunes ;
C’est le sentiment grisâtre comme l’automne

Il ne parle pas il vol il voyage
Son langage de paix de partage ;
Il dessine de la joie sur l’horizon

Prés de la fenêtre il chante son salut,
Faire passer son message aux êtres triste
Que l’espérance l’espoir l’amour existe.