Une petite acquisition

Le sourire de combat
D'un général en retraite
Tout à fait déclassé
Traînait aux surplus militaires
Un peu terni par ses campagnes

Au marché de l'occasion
On n'acquiert certes pas du neuf
Non sans avoir bien marchandé
Pour quelques sous je l'ai acheté
Et puis je l'ai rafistolé

Avec de la patience
Et un rouleau de spardrap
Il retrouva presque l'éclat
De ses plus grands jours de bataille
S'enorgueillissant de la chose

Il réclama toutes ses médailles
Je visitai les antiquaires
Fis le tour de quelques brocantes
Pour revenir lui accrocher
Ces si précieuses décorations

Mais fût-il à peine rajeuni
Qu'il commanda comme naguère
Quand il était à la guerre
En me déclarant son ennemi
Il voulu me faire mettre aux fers

On ne pourra jamais rien faire
D'un vieux sourire de militaire.