Empire Rêve Building

Perché sur mon balcon, je regardais la ville
Treize étages plus bas grouillait la masse urbaine
Si sombre, si minuscule et si vile
Se disputant l'hégémonie telle la foule thébaine

Je m'imaginais être le plus récent des Dieux
Envoyé sur la terre pour donner le message
A tous ces gens stupides, disgracieux et odieux
Qui normalement devraient trembler à mon passage

Mais la foule est ingrate sur cette étrange planète
Plutôt que d'écouter ce que j'ai à lui dire
Elle se rit de moi comme d'une marionnette
Elle écrase même les rats venus pour m'applaudir

Je réalise alors que je ne suis qu'un fou
Sur l'immense échiquier qu'est la vie ici-bas
Pourquoi devrais-je sauver cette ville de fous
Moi qui vient d'un pays où il n'y a que des Rois

Tiens ! De la fumée sort de la tour des pompiers
Quel endroit merveilleux pour un grand incendie
Là où les ascenseurs remplacent les escaliers
Cette masse de béton flambe comme des brindilles.