Cybèle

Tu m'as tant fait pleurer, Cybèle
Qu'un sillon s'est creusé
Sur mes joues déjà frêles
De chaque côté de mon grand nez.

Tu me fais rigoler, Cybèle
Avec tes yeux multicolores
Et ta voix rauque quand tu me hèles
Semblable à celle d'un commodore.

Tu m'as fait pitié, Cybèle
Ce soir quand je t'ai retrouvée
Assise au milieu des poubelles
Dans cette rue toute dépavée.

Tu ne fais plus envie, Cybèle
Toi que j'ai pourtant tant aimée
Toi que j'avais trouvée si belle
Mais il y a déjà tant d'années.

Je t'ai presqu'oubliée, Cybèle
Tu n'es plus présente à mes yeux
Je sais juste que tu t'appelles
Cybèle et je te dis adieu.