A une chanteuse de Blues

Tout au fond de la cave
Deux ou trois projecteurs
Eclairent à peine l'estrade
Que tu occupes encore
Malgré ton âge malsain
Au rythme du saxo
Assise sur le piano
Tu chantes de vieux Blues
Déjà presque oubliés
Mais les hommes s'enivrent
Et ne t'écoutent plus
Ils ont à faire ailleurs
Au fond de leur wisky

Sing Baby
Sing

Il fut pourtant naguère
Des moments où ton coeur
Et ta voix de caresse
Emplissaient de tendresse
Les foules qui t'écoutaient
Quand tu chantais la mort
Et que tu vacillais
Dans les soupirs du sax
Tout ton corps ondulait
Sous ta robe de soie
Tu étais la plus belle
Tu étais la plus grande
Ton public demandait
Une autre, encore une autre

Jazz Music
Jazz Music

On faisait des affiches
Avec de belles photos
Ton nom était en haut
En lettres capitales
Tu tenais le bon bout
Tu avais la vedette
On pressait dans la cire
Pour la postérité
Ta voix douce et amère
De grande chanteuse de blues

Dollars Trafics
Dollars Trafics

Puis est venue la fin
Pour la dernière fois
Tu es entrée en scène
Et de ta voix acide
Tu as craché un Blues
Comme une plainte amère
Tu as rangé ta robe
Tu as cassé ta voix
Et tu t'en es allée
Les yeux pleins de chagrin
Noyer ta solitude