A tes pieds

Telle une bombe meurtrière
Tu as atomisé mon coeur
Au point de le désintégrer
Tout naturellement

Sans te soucier de l'avenir
Tu ne penses qu'au temps présent
Sans te préoccuper de moi
Tu te moques de mes sentiments

Quand dans une hiératique splendeur
Ton regard me fusille
Jusqu'à faire ressurgir en moi
Une timidité d'éphèbe

Et moi le gastropode idiot
Je rampe près de tes cothurnes
Admirant le masque tragique
De ton visage de marbre blanc.