Tourments

Ignores-tu la joie
Qui est entrée en moi
Quand tes lèvres fruitées
M'ont donné ce baiser?
Ignores-tu la paix
Qui est venue apaiser
Mon âme tourmentée
Par le désir d'aimer?
Une bataille sans pitié
Dans mon coeur d'est livrée
Entre la peur des pleurs
Et l'espoir d'y croire
Entre la peur du malheur
Et l'espoir d'un départ
Pour une nouvelle vie
Sans horreurs ni soucis
Mais ton regard d'adieux
Fut comme un coup d'épieu
Dans le coeur valeureux
D'un homme voué aux dieux
Et tout mauvais sentiment
Mourut en même temps
Qe cet ennemi d'antan
Qui tout en s'effaçant
Laissa place au bonheur
Que tu mets dans mon coeur
Depuis maintenant une heure
Juste pour le meilleur.