L'Appel

Quelle belle soirée, mon amour
Les étoiles sont posées sur la toile éternelle
Elles éclairent mon chemin de milliers d'étincelles
J'aime à les contempler, à leur tourner autour...

Je m'élève parmi elles, vois comme elles te ressemblent
Rayonnantes et vivantes, jamais leur âme ne tremble
Viens, suis-moi sur les chemins de l'oubli !
Tu as lâché ma main ; leur éclat t'éblouit...

Je ne peux reculer, elles m'appellent, elles m'attirent
Elles m'invitent parmi elles de leurs plus beaux sourires
Ils ressemblent tant au tien... Viens mon amour, viens !
Suis moi sur les chevaux du Destin !

Sens-tu la brise faîche sur ton visage ?
Elle me porte, elle m'enveloppe, me protège...
Viens mon aimée, marche dans mon sillage
Pourquoi n'écoutes-tu pas ces magnifiques harpèges ?

De fines gouttes roulent, tombent et s'écrasent
Elles laissent sur tes joues quelques traînées humides
Chasse-les mon amour, pourquoi tes yeux se vident ?
Viens goutter de ma joie, viens connaître l'extase !

Tu essaies, tu ne peux parvenir jusqu'à moi...
Tes pieds restent fixés et ta nuque courbée
Tu n'entends pas les mots que je t'ai dédiés
Seules tes larmes coulent, et ton amour s'en va...

Il est temps mon aimée, je ne peux plus rester
Mon âme s'est éteinte et une étoile est née
Je n'ai plus de douleur, je n'ai pas un regret
Garde ton beau sourire, celui que j'ai aimé...