Dernière Danse

Les vers glissent dans mon esprit
Je n'ai nulle prise sur eux, tout leur sens m'échappe
J'aurais aimé t'écrire un peu de poésie
Je ne peux que prier, comme une enfant qu'on frappe

Je songe à ce doux soir, où tous deux dans le noir
Lentement nous dansions perdus dans notre amour
Les notes virevoltaient, voltigeaient tout autour
De nos corps enlacés mirrés dans les éclairs
Seuls tes doux yeux brillaient, ils étaient mes chandelles
Jamais auparavant la vie ne fut si belle
Cet instant éphémère a donné à ma vie
Le sens que je cherchais chaque soir dans mon lit

Les paroles doucement se sont évaporées
Peu à peu étouffées par le son du silence
Je t'ai juste enlacé pour savourer cette danse
Tes yeux se sont éteints et tu m'as éloignée

Ton souffle dans mon cou était ton mot d'adieu
Et mes tendres chandelles des larmes dans tes yeux
J'ai souri d'amertume en regardant ton corps
Car en toute ignorance j'ai savouré ta mort.