Le visiteur

Toi, l’être de lumière
Aux ailes de cristal
Qui un matin d’Avril
Viens visiter mon jardin
Voletant de fleur en fleur
Passant du lys au jasmin
Tu t’es arrêté à ma fenêtre
Hésitant, craintif et indécis
Puis tu es reparti, frêle être
D’un vol saccadé et imprécis
Maintenant que je t’ai perdu de vue
Serais-tu un signe du destin ?
Serais-tu le messager timide
De cette amie que je n’ai plus revue?