Le silence

Ce silence qui s'installe
Qui s'étale
Cotonneux, sombre et froid
Les yeux qui s'évitent
Les corps qui gravitent
S'attirent, se repoussent
Suivent cette immuable loi
Nos cœurs aveugles
Titubent
Cherchent dans le noir
Cette ancienne voie