Mon Soleil qui brillez de vos yeux dans mes yeux

Mon Soleil qui brillez de vos yeux dans mes yeux,
Et pour trop de clarté leur ôtez la lumière,
Je ne vois rien que vous, et mon âme est si fière
Qu'elle ne daigne plus aimer que dans les cieux.

Tout autre amour me semble un enfer furieux
Plein d'horreur et de mort dont m'enfuyant arrière
J'en laisse franchement plus franche la carrière
A ceux qui sont plus mal et pensent faire mieux.

Le plaisir, volontiers, est de l'amour l'amorce,
Mais outre encor je sens quelque plus vive force
Qui me ferait aimer malgré moi ce Soleil :

Cette force est en vous dont la beauté puissante,
La beauté sans pareil, encor qu'elle s'absente
A tué cet amant, cet amant sans pareil.