Aller vers : Vos poemes

Albert SAMAIN (1858-1900)

Recueil : Symphonie héroïque


Vocation

Barbare et somptueux brasier de pierreries,
Le sabre, recourbant sa lame d’acier fin,
Fait luire sur la rouge extase d’un coussin
L’efflorescent trésor de ses orfèvreries.

Il chante l’allégresse atroce des tueries ;
La guerre exalte en lui son orgueil assassin ;
Et les pierres, qu’enroule un fastueux dessin,
Chargent son pommeau d’or de lumières fleuries.

Cependant, sous les feux ivres des diamants
Il souffre, consumé d’héroïques tourments ;
Car sa splendeur oisive est vierge encor d’entailles.

Et, sombre, dévoré d’un désir incessant,
Il couve un vieux poignard tordu par cent batailles,
Qui n’a pour tous joyaux qu’une rouille de sang.